Pourquoi écrire de nouveaux chants pour Christ ?

J’ai commencé à écrire des chants de louanges à l’âge de quinze ans. À ce moment-là, personne ne m’a jamais dit que cette pratique pouvait me faire grandir en Christ ni ne m’a expliqué les bénéfices spirituels que cela engendraient. J’étais tout simplement en train de goûter à la bonté de Dieu et je me sentais poussé à inventer de nouveaux chants pour exprimer ce que je ressentais.

Depuis maintenant vingt ans, j’essaie de mettre des mots pour décrire la gloire de Dieu et j’écris des mélodies afin d’encourager son Église. Je connais les difficultés et les bénéfices de ce travail, mais plus que jamais je ressens le besoin de chanter de nouveaux chants à notre Dieu.

Le carnet de chants n’est pas fermé

Depuis le début, le peuple de Dieu a été un peuple qui a chanté. En Exode 15, Moïse s’est tenu devant les israélites qui venaient tout juste d’être sauvés d’esclavage et les a conduits dans un nouveau cantique pour l’Éternel. En Juges 5, quand Dieu délivra puissamment son peuple des Cananéens, Deborah et Balak conduisirent le peuple dans un nouveau chant célébrant cette délivrance. Lors de la dédicace du temple en 2 Chroniques 5, le peuple chanta un nouveau chant parlant de l’amour et de la fidélité de Dieu.

Le carnet de chants de nos églises n’est pas fermé. Tandis que le canon des Écritures est fermé, nos hymnes continuent de se multiplier. Nous devrions continuer à chanter les vieux hymnes de notre foi, mais nous ne devrions pas avoir honte d’en rajouter de nouveaux. Il existe de nombreux nouveaux chants qui sont utiles, théologiquement riches et bibliquement solides.

Les « nouveaux chants » que nous chantons sont guidés par des chants plus anciens (Exode 15) et nous font regarder vers le nouveau chant que nous chanterons dans la présence de Dieu (Apocalypse 5:8-10). Entre ce que nous voyons dans le passé et ce à quoi nous nous attendons dans l’avenir, les nouveaux chants ont tout à fait leurs places dans l’église.

Aussi longtemps que l’histoire de la rédemption continuera de se dévoiler sous nos yeux, dont le point culminant sera la restauration de toutes choses, le peuple de Dieu continuera à écrire et à chanter de nouveaux chants.

D’anciennes vérités, de nouveaux chants

Quand vous tenez un diamant dans votre main et que vous laissez les rayons du soleil le traverser, cela renvoie de multiples couleurs autour de vous. Quand vous le tournez, vous pouvez voir l’éclat de la pierre d’une manière encore plus éclatante et merveilleuse. Les nouveaux chants produisent le même effet avec les vérités de Dieu. Quand nous chantons de nouveaux chants, nous voyons les vérités que nous chantons sous un nouveau jour, poussant ainsi nos coeurs à davantage de louange.

Les nouveaux chants proclament d’anciennes vérités. Nous marchons sur un chemin que bien des personnes ont emprunté, sur lequel elles se sont débattues avec des difficultés théologiques, des tensions philosophiques et qui nous ont fait part de leurs expériences avec Dieu. Mais nous ne sommes pas encore parvenus au bout de ce chemin.

Quand nous chantons de nouveaux chants de louange à notre Dieu, nous marchons dans une tradition qui depuis le départ a été marquée par la louange. Chaque hymne historique que nous chantons a une date de naissance. Il a autrefois été un nouveau chant, et au cours du temps, il a servi le peuple de Dieu en mettant des mots sur des concepts bibliques, en façonnant des émotions et étant un instrument pour communiquer des vérités. Nos nouveaux chants visent à faire la même chose : aider nos coeurs et nos esprits à s’immerger de vérités riches et bibliques qui vont nous pousser à louer Dieu.

Célébrer de nouvelles grâces

Nous devrions célébrer les hymnes historiques de notre foi. Ils ont porté les fardeaux et exhorté les coeurs d’innombrables personnes qui ont existé avant nous. Mais dans le même temps, nous devrions également célébrer de nouveaux chants qui auront le même effet sur nous et sur les générations à venir. Tant que nous continuerons d’expérimenter de nouvelles grâces de notre Dieu, nous continuerons à avoir de nouveaux chants.

Alors, la prochaine fois que vous serez à l’église et qu’un nouveau chant sera proposé, prêtez l’oreille et écoutez attentivement. Vous y trouverez, je l’espère, des vérités qui réchaufferont votre coeur et qui pousseront votre bouche à s’ouvrir pour chanter une nouvelle louange à Dieu. Marchez dans cet émerveillement renouvelé et dans cette obéissance de chanter à l’Éternel un cantique nouveau (Psaume 96:1).

Il y a toujours plus à connaître et à louer de Dieu, peu importe tout ce que vous avez déjà pu expérimenter dans le passé.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.