À chaque rentrée scolaire, de jeunes hommes et de jeunes femmes envahissent les campus universitaires, libres de toute surveillance parentale et cherchant à vivre l’amour. C’est une période unique de la vie qui ne se reproduira plus par la suite. Jamais vous n’aurez aussi facilement accès à tant de personnes du sexe opposé.

Naturellement, certains jeunes chrétiens voient l’université comme une occasion toute particulière pour trouver le conjoint idéal. Ils scrutent cette masse de personnes, à la recherche de la personne qui pourrait leur correspondre le mieux. D’autres sont seulement intéressés par une relation d’une semaine voir d’une année. Ils cherchent une personne à qui ils pourront tenir la main, contre qui ils pourront se blottir ou encore avec qui ils pourront faire des sorties. Mais ils n’ont strictement aucune intention de mariage.

Je connais ces deux facettes. J’ai commencé à fréquenter des filles sans aucune intention de mariage, jusqu’à ce qu’un ami me mette au défi : « Est-ce que tu te voies te marier avec elle ? » Peu après, j’ai commencé à sortir avec des filles dans l’intention de trouver une femme. Ces périodes de ma vie ont une chose en commun : je suis sortie avec de nombreuses filles pendant ces deux périodes. J’étais de ceux qui sortent avec beaucoup de filles pendant une durée très courte. Voici cinq leçons que j’ai apprises du comportement qui était le mien.

Leçon 1 : Réfléchissez avant de vous engager

S’engager dans une relation avant de prendre le temps de l’évaluer a conduit à beaucoup de coeurs brisés et à des mariages assez difficiles. De nombreuses personnes s’engagent dans des relations pour des raisons qui sont souvent étrangères à celles que nous trouvons dans la Bible. L’anxiété, par exemple, est une des raisons pour lesquels nous pouvons nous engager dans une relation sans avoir véritablement pris le temps de connaître la personne. Le doute envahit notre esprit, et Satan nous murmure à l’oreille, « Tu ne te marieras jamais si tu laisses passer celle-là » ou « Tu ne peux pas avoir mieux que celle-ci ».

Pour d’autres, une attirance physique nous fait entrer dans le compromis. Les proverbes nous avertissent combien le charme peut être trompeur et combien la beauté est vaine (Proverbes 31:30). Nous sommes aussi avertis du fait qu’ « une âme sans prudence n’est pas un bien, et celui qui se précipite dans ses démarches, s’égare » (Proverbes 19:2). S’engager avec quelqu’un uniquement sur la base de l’attirance physique mène habituellement à de nombreux regrets et à des déchirures profondes.

Considérez comment vos actions ont affecté les personnes avec qui vous avez été investi émotionnellement. S’engager avec une personne sans prendre le soin de réfléchir sérieusement ne va pas seulement vous blesser, mais également blesser l’autre. Les dragueurs voient le sexe opposé comme un terrain de jeu. Ils utilisent les personnes pour combler un désir temporaire et ensuite passe à la suivante quand ils commencent à s’ennuyer.

Un tel comportement n’est ni plus ni moins que chercher son propre intérêt et non celui des autres, contrairement à ce que la Bible nous demande (Philippiens 2:4). Paul nous demande d’avoir « d’avoir les mêmes sentiments que Jésus-Christ » (Philippiens 2:5). Or Christ n’a rien fait par intérêt personnel ou par vaine gloire, mais par humilité , il a considéré les autres comme plus importants que lui-même (Philippiens 2:3). Quand vous collectionnez les conquêtes, vous n’êtes pas en train d’agir selon l’esprit de Christ, mais selon l’esprit de l’anti-Christ. Les chrétiens devraient considérer soigneusement la personne avant de s’engager afin de la protéger et non pas seulement eux-mêmes.

Leçon 2 : Travaillez afin de mettre à mort le péché sexuel dans votre coeur

La question que beaucoup d’étudiants chrétiens se posent est la suivante : « Quelle est la volonté de Dieu pour ma vie ? » La Bible répond à cette question : La volonté de Dieu pour votre vie c’est « que vous soyez sanctifiés, que vous vous absteniez de la fornication » (1 Thessaloniciens 4:3). Les Écritures donnent une très belle image des relations sexuelles entre un homme et une femme. Quand le sexe a lieu dans les liens du mariage, c’est quelque chose qui plaît au Seigneur (1 Corinthiens 7:2-5). Mais en dehors du mariage, le sexe mène au final à de la douleur et à de la tristesse. De plus, les chrétiens qui s’engagent dans des actes sexuels en dehors du mariage souillent l’église (1 Corinthiens 5:1-13). La déviance sexuelle est une rébellion contre Dieu en tant que créateur (Romains 1:18-25). C’est l’expression de ce que votre coeur pense : J’ai raison et Dieu a tort.

Vous devriez travailler afin de tuer toutes sortes de péchés en vous, mais pour beaucoup d’entre vous, le péché sexuel, que ce soit au travers de la pornographie ou de relations inappropriées, est probablement votre plus grand adversaire. Ceux qui collectionnent les filles cherchent une satisfaction qui inévitablement conduit à une immoralité sexuelle. Les relations sexuelles en dehors du contexte du mariage ne vous rendront jamais heureux. Cette recherche du plaisir au travers du sexe n’est qu’un mirage et un piège pour les âmes assoiffées. La Bible vous offre véritablement quelque chose de bien meilleur que le sexe.

Leçon 3 : Regardez à Jésus pour satisfaire votre âme

« Jésus est suffisant ». Je sais que vous avez entendu cela encore et encore, et que votre réponse est : « Oui je sais ». Et j’aimerais vous donner une réponse qui vous permettrait de découvrir le secret pour changer radicalement votre vue sur le célibat et pour éliminer toutes vos luttes. Mais la seule réponse valable et la seule que j’ai à vous offrir c’est Jésus. Et bien que vous puissiez être offensés ou ne pas comprendre ce conseil, cependant je suis toujours pleinement convaincu qu’il est plus que suffisant pour vous.

Je me suis marié en espérant que le mariage serait LA chose qui me rendrait heureux. Je pensais que le mariage, le sexe, et toutes les autres choses qui vont avec pourraient étancher cette soif qui était en moi. Je méprisais les personnes qui m’avertissaient de m’accrocher à Jésus et non au mariage. Et effectivement, le mariage n’a pas étanché ma soif, mais il a exposé mon idolâtrie. Le mariage est l’un des moyens les plus gracieux que Dieu peut nous donner afin de nous sanctifier . Parfois cela fait mal, mais il nous permet aussi d’avoir un aperçu du ciel et de la beauté de l’Évangile.

Beaucoup d’hommes et de femmes ont couru après l’amour, le sexe, la carrière, le statut social, la fortune et la puissance, uniquement pour découvrir qu’à la fin ils étaient encore plus malheureux qu’ils ne l’étaient au départ. Nous sommes effectivement des « énigmes dont la solution ne peut se trouver qu’en Dieu » Une foi raisonnable. Le mécontentement est l’ennemi de l’âme qui cherche sa satisfaction en Jésus. Jésus offre à notre âme une réelle satisfaction pour chaque période de notre vie qui ne nous laissera jamais affamés ou assoiffés (Jean 6:35).

Leçon 4 : Écoutez les personnes plus âgées

Durant ma courte vie, j’en suis venu à estimer les conseils d’hommes et de femmes plus âgés que moi. Ce sont vraiment des dons précieux pour les jeunes hommes et les jeunes femmes. Ainsi, étudiants, soyez intentionnels dans votre recherche de leurs conseils. Au travers des Écritures, nous avons ce modèle des anciens instruisant les plus jeunes (Proverbes 22:6 ; Psaume 145:4 ; 1 Pierre 5:1-5 ; Deutéronome 6:4-9). L’apôtre Paul demande aux femmes âgées d’être en aide aux jeunes femmes (Tite 2:3-5), et à Tite d’exhorter les jeunes hommes à être modérés (Tite 2:6-8).

Soyez ouverts et honnêtes avec les personnes plus âgées que vous dans votre manière de sortir avec une personne du sexe opposé, confiez-leur vos échecs. Regardez leurs mariages. Invitez-les à vous poser des questions difficiles et inconfortables. Prenez en compte leurs avis. Une telle approche portera du fruit et pourra briser de mauvaises habitudes.

Leçon 5 : Aimez votre Bible plus que le mariage

L’université est un lieu plein d’activités qui peut vous tenir à l’écart de votre Bible. Il y a toujours des matches à regarder, des amis avec qui sortir, et des amours à rechercher. C’est une réalité excitante, mais également un grand danger pour votre âme. La Bible nous enseigne que « toute l’Écriture est divinement inspirée, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour former à la justice » (2 Timothée 3:16). La Bible est l’endroit où vous pouvez connaître Dieu lui-même, la vérité à propos du sexe, du mariage, des amitiés ainsi que la clé pour connaître la vraie joie.

Quand vous mettez de côté les Écritures, vous mettez de côté la révélation divine et la sagesse de Dieu. Les Écritures doivent façonner votre manière de voir Dieu, votre vie à l’université ainsi que les relations que vous pouvez y avoir. Vous devez aimer davantage votre Bible que le mariage si vous voulez mettre fin à ce cycle de rencontres en série.

Regrettez le passé et espérez pour le futur

Je suis stupéfait de voir combien toutes les rencontres que j’ai pu faire dans le passé avec des filles impactent actuellement mon mariage. J’ai souvent réfléchi sur ces anciennes relations ainsi que la manière dont elles ont limité ou inhibé mon amour pour ma femme. Cela me laisse avec de nombreux regrets et des souffrances. Je me suis fréquemment assis en silence, pleurant sur toutes ces douleurs dans mon coeur ainsi que sur les coeurs brisés que j’ai laissés derrière moi. Et j’apprends, jour après jour, des leçons que je veux apprendre à mes enfants afin qu’ils vivent avec une plus grande satisfaction en Jésus que dans leur célibat ou leurs amours.

Si vous sortez avec de nombreuses filles, vous devriez vous repentir. Abandonnez cette citerne crevassée et courez vers la fontaine qui ne s’assèche jamais. Pleurez sur votre passé et confiez-vous dans la justice de Christ. Il y a un espoir de liberté en Jésus.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.