Il y a moins d’une semaine, une vidéo a circulé démontrant que le Planning Familial américain vendait des membres de foetus. Les chrétiens ont alors immédiatement répondu à cela dans les réseaux sociaux en qualifiant ces actes d’inhumains et de barbares. Plusieurs ont demandé à ce que le gouvernement arrête de financer cette organisation et d’autres ont insisté pour qu’elle soit démantelée.

Les chrétiens devraient continuer d’utiliser toute l’influence qu’ils ont afin de mettre en évidence les atrocités qui ont lieu dans une organisation qui fait du profit en tuant des innocents et en vendant leurs corps sous couvert du droit des femmes. Mais ce n’est pas la seule chose que nous devrions faire.

C’est une chose de protester contre des problèmes externes comme le Planning Familial qui est une véritable machine à tuer les enfants. C’en est une autre de regarder en nous nous-mêmes et de se demander comment nous pouvons agir dans nos vies personnelles de manière fidèle et tangible. Protester en ligne est quelque chose de facile, protester avec nos propres vies est beaucoup plus exigeant.

Que vous soyez célibataires ou mariés, jeunes ou vieux, nous pouvons tous faire quelque chose pour défendre les enfants sans défense et pour manifester les glorieuses vérités que nous croyons. Nous pouvons par exemple :

1. Aimer les enfants

De plus en plus, les États-Unis (note du traducteur : et le monde occidentale en général) deviennent un pays qui aime de moins en moins les enfants. Nous les voyons comme des boulets qui nous ralentissent dans notre quête du rêve américain. Même dans l’église, les couples chrétiens sont regardés de travers quand ils disent qu’ils veulent avoir beaucoup d’enfants. Certains vont même tenter de les en dissuader. « Vous changerez d’avis quand vous en aurez un ou deux. » Une telle remarque n’a aucune place dans l’église.

La Bible parle des enfants dans des termes on ne peut plus positifs. « Les enfants sont un héritage de l’Éternel » (Psaume 127:3). Quand Jésus enseigne ses disciples, il illustre ses propos en parlant de la joie que la mère connaît quand elle accouche (Jean 16:21). Nos paroles et nos actions devraient refléter le coeur et les valeurs de l’Évangile, car la Bible reflète le coeur et les valeurs de Dieu de lui-même.

Tous les chrétiens devraient être connus comme des personnes qui aiment les enfants parce que nous sommes avons été nous-mêmes infiniment aimés par un Père. Notre amour et notre joie envers les enfants devraient être manifeste et contagieuse.

2. Ayez plus d’enfants

Mon pasteur a récemment déclaré, « La manière de survivre à une idéologie qui est pour le naturalisme, le mariage homosexuel, et l’avortement est d’être à l’opposé de tels comportements et d’avoir des enfants. Je ne peux qu’acquiescer à cette déclaration. Parce que nous aimons les enfants et que nous croyons qu’ils sont une bénédiction de Dieu, les couples mariés qui en sont capables devraient avoir plus d’enfants. Notre désir de construire des familles remplies de précieux petits garçons et petites filles, bien que ce soit coûteux et parfois gênant, devrait nous démarquer du reste du monde.

Alors oui, un des plus gros obstacles à avoir plus d’enfants est le coût financier que cela engendre. C’est une question légitime. Chaque couple devrait se tenir aussi proche que possible des Écritures et prier sur les priorités qu’il doit avoir. Je pense cependant que nous sommes parfois coupables d’être de bien mauvais gérants de nos ressources et que nous fuyons trop souvent les sacrifices qu’impliquent être parents.

Les enfants sont un très bon investissement et qui plus est éternel. « Heureux l’homme qui en a rempli son carquois ! » (Psaume 127:5). J’espère que mes enfants prendront soin de moi dans mes vieux jours et que je serais entouré par de nombreux petits enfants. Ils sont une grande bénédiction et nous devrions être très heureux de les avoir. Je pense que vous aurez beaucoup de mal à trouver des grands-parents avec beaucoup d’enfants qui regrettent leur décision. La Bible nous promet que les enfants sont des arbres qui ne cessent de donner du fruit, alors ne vous en privez pas. Une grande famille reflète la grande famille de Dieu dans une société qui est volontairement de plus en plus stérile.

3. Adoptez des enfants

L’hiver dernier, mon épouse ou moi avons perdu notre premier enfant quand elle a fait une fausse couche à neuf semaines. Cette expérience a été douloureuse pour nous deux et de nombreux couples l’ont également connue. Je suis conscient qu’il y a de nombreux couples qui veulent avoir des enfants (ou plus d’enfants), mais qui ne sont pas capables d’en avoir. J’encourage vivement ces couples (ainsi que ceux qui ont déjà des enfants) à considérer l’adoption.

L’adoption est une opportunité formidable de mettre en pratique notre théologie. Les Écritures nous rappellent que nous avons été adoptés par Christ (Éphésiens 1:5). Maintenant nous sommes les fils et les filles bien-aimés de Dieu rachetés par son sang. Nous ne sommes plus des esclaves, mais des héritiers de Dieu (Galates 4:4-7).

De nombreux couples chrétiens n’ont jamais considéré l’adoption. Je vous encourage à commencer d’en parler dans votre foyer ainsi que dans votre famille spirituelle. Priez à ce sujet et demandez-vous si ce n’est peut-être pas le plan de Dieu pour vous. L’adoption est un moyen de montrer à notre société que les enfants sont voulus et aimés.

4. Instruisez les enfants

La Bible nous demande d’instruire « le jeune enfant selon la voie qu’il doit suivre » (Proverbes 22:6) et de les élever « sous la discipline et l’admonition du Seigneur » (Éphésiens 6:4). Nous savons qu’il n’y a rien que nous puissions faire qui peut garantir le salut de nos enfants. Le salut appartient au Seigneur. Mais cette vérité ne devrait pas nous laisser passifs dans notre instruction ni dans les décisions que nous prenons en ce qui concerne leur éducation. La Bible condamne ce comportement et nous avertit que nous ne devrions jamais négliger de discipliner nos enfants (Proverbes 23:13-14 ; 13:24).

Tandis que la société devient de moins en moins pieuse, les parents devraient être prêts à faire des choix difficiles en ce qui concerne l’éducation. L’éducation n’est jamais religieusement neutre. C’est impossible. C’est une certaine vision du monde qui est à l’origine de chaque institution ou programme scolaire. De nos jours, on ne peut pas vraiment dire que nos écoles publiques reflètent, même de loin, une vision chrétienne. Parmi toutes les idées contraires à la Bible, les écoles publiques enseigneront à vos enfants que le mariage homosexuel est légitime, naturel et même courageux ou encore qu’un bébé qui est encore dans le ventre de sa mère n’est pas un humain.

Des chrétiens qui veulent bien faire hésitent à sortir leurs enfants des écoles publiques parce qu’ils y voient un moyen d’être « dans le monde, mais non du monde ». Cette vision des choses suppose qu’il n’y a pas de meilleures options pour à la fois donner à nos enfants une éducation chrétienne et dans le même temps aimer son prochain.

Nous avons en effet besoin de chrétiens qui instruisent leurs enfants et qui aiment leur prochain. Peut-être alors que les églises devraient réfléchir à construire des écoles abordables pour leur communauté. Éduquer nos familles et nos communautés permet de préserver l’esprit des plus jeunes, de montrer de la miséricorde à nos voisins et de former les prochaines générations. Construire des écoles chrétiennes donne des opportunités pour traiter de manière plus globale le cas d’une adolescente enceinte qui serait sur le point d’envisager l’avortement.

L’instruction amène forcément du changement, que ce soit en bien ou en mal. Nous devrions réfléchir, prier, planifier sur comment enseigner nos enfants à penser et à agir pour la gloire de Dieu.

5. Donnez pour les enfants

Pour l’instant, ce que j’ai mentionné demande de nombreuses ressources en temps et en argent. Il est possible que vous soyez dans une période de votre vie où vous n’êtes pas en mesure de le faire bien que vous aimez les enfants et que vous voulez les aider. Il reste la possibilité de faire des dons. Donnez votre temps, donnez votre argent. Donnez ce que vous pouvez aux familles, aux organisations et aux églises qui veulent aimer, servir et instruire les enfants.

Cela peut prendre la forme d’un babysitting pour un couple, ou en aidant une grande famille quelque fois par semaine en changeant des couches ou en faisant du ménage. Vous pouvez donner à une organisation qui fournit des ressources aux familles qui ont des besoins particuliers. Vous pouvez soutenir des agences qui font la promotion ou qui facilitent l’adoption. Vous pouvez aider des familles qui font face aux nombreuses démarches en vue d’adopter. Vous pouvez même parler dans votre église d’un projet pour avoir une équipe d’enseignants et de donateurs afin que créer une école chrétienne abordable qui pourrait servir l’église et la communauté. Ou si une telle structure existe déjà vous pouvez postuler pour un emploi, ou faire du bénévolat, ou leur faire un chèque.

Quand le monde nous voit aimer ces petits enfants de cette manière, il sera forcément positivement confronté à l’amour de Dieu lui-même. Voilà ce qu’engendre son amour pour les pécheurs, les accueillant pour toujours dans sa famille. Il existe peu de choses qui annoncent de manière claire et tangible l’Évangile. Notre amour passionné pour les enfants et pour ceux qui sont sans défense, que notre nation met si facilement de côté, fait partie de ces choses.

Continuons de protester en ligne, mais assurons-nous que notre vie quotidienne reflète nos paroles.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.