Vivre avec une souffrance et une douleur continuelle est quelque chose de difficile. Ma femme et moi nous luttons contre sa douleur chronique depuis cinq ans déjà. Tout le monde souffre d’une manière ou d’une autre. Cela peut être une douleur chronique, un cancer, des relations brisées, un handicap ou une lutte contre un mauvais penchant. Il est difficile de vivre dans un monde futile et déchu. Nous aspirons au jour où toutes choses seront rétablies (Romains 8:18-25).

Et cependant, la souffrance semble être un des principaux instruments dans la main de Dieu afin de continuer de nous révéler notre dépendance à lui et notre espérance envers lui, malgré nos circonstances présentes. Dieu est bon et il nous donne le plus beau cadeau qu’il peut nous offrir, c’est-à-dire, lui-même. Et parfois il doit enlever quelque chose de notre vie afin de nous aider à n’avoir confiance qu’en lui seul, même si parfois cela ressemble à une peine de mort (2 Corinthiens 1:8-11).

La souffrance souligne la dépendance

La souffrance ne créé pas proprement dit la dépendance, elle la met en évidence. Nous sommes toujours complètement et totalement dépendants, que nous le sachions ou non. Dieu nous fait la grâce de nous le rappeler afin que nous ne courions pas après des idoles qui semblent meilleures ou plus fiables que lui sur le moment. Un des moyens que Dieu utilise pour rafraîchir notre mémoire et pour que nous gardions notre joie en lui au milieu de la souffrance passe par nos frères et soeurs en Christ. Il est donc important que nous traversions la souffrance en restant au contact de croyants qui peuvent nous faire regarder à Christ.

En 2 Corinthiens 1:11, Paul en appelle à la prière de plusieurs afin que, tandis que Dieu le soutient, Dieu en reçoive également davantage de gloire. Paul sait que partager sa souffrance et porter les fardeaux des uns des autres donnent gloire à Dieu. C’est humiliant de dévoiler notre faiblesse aux autres, mais cela sert à mettre en évidence la puissante grâce de Dieu qui nous soutient.

La force dans la faiblesse

La douleur et la souffrance continuelle ont tendance à nous isoler les uns des autres. Nous en avons assez d’être « le malade », nous en avons assez d’être « celui qui est épuisé ». Nous n’aimons pas révéler notre faiblesse. Mais Dieu est glorifié quand nous laissons les autres voir sa force dans notre faiblesse. Dieu est glorifié quand nous n’agissons pas comme si nous avions tout ce qu’il faut en nous-mêmes, mais qu’au contraire nous reconnaissons que Dieu est celui qui nous soutient au travers de l’Évangile de son Fils, de la force de son Saint-Esprit et des prières de son peuple.

La chose que nous avons souvent tendance à oublier est que ceux qui souffrent peuvent également réconforter d’autres d’une manière toute particulière et profonde. La douleur continuelle a tendance à nous focaliser sur nous-mêmes. Elle est si présente qu’elle met son empreinte dans tout ce que nous faisons, et nous essayons de nous protéger nous-mêmes en toutes circonstances.

Cependant Dieu, de manière admirable, console les souffrances au travers de ceux qui souffrent avec nous. Paul dit que c’est même un des plans que Dieu a pour notre souffrance :

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes, et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes nous-mêmes consolés de Dieu, nous puissions consoler tous ceux qui sont dans quelque affliction. Car, comme les souffrances de Christ abondent en nous, ainsi notre consolation abonde par Christ. (2 Corinthiens 1:3-5)

Le but de Dieu dans la souffrance et dans la consolation

Nous sommes cohéritiers avec Jésus-Christ, fils et filles du Dieu vivant grâce à l’Évangile (Romains 8:13-17). Et à cause de cette relation, le tout-puissant Seigneur de l’univers est aussi le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation. Dans ce passage, Paul dit que Dieu les console dans toutes leurs afflictions. Il n’y a aucune affliction qui échappe au regard de Dieu ou qui le laisse indifférent. Dieu est sensible au soin et à la consolation de ses fils et de ses filles dans toutes leurs afflictions. Vous n’êtes jamais seuls dans votre souffrance, quelle que soit la douleur ou la perte que cela peut être.

Mais remarquez le but de cette consolation. Tandis que nous regardons vers Dieu pour recevoir de la consolation et de l’espérance dans la souffrance, il veut nous encourager à consoler ceux qui sont affligés avec la même consolation que nous avons reçue de Dieu.

Dieu nous console afin que nous puissions consoler les autres. Dieu nous fait grâce afin que nous puissions faire preuve de grâce envers les autres. Dieu se tient fidèlement à nos côtés dans la souffrance afin que nous nous tenions fidèlement aux côtés de ceux qui souffrent. Dieu ne nous laisse jamais seuls dans nos souffrances afin que nous ne laissions pas les autres seuls dans leurs souffrances.

C’est une chose magnifique quand la consolation se propage de cette manière. Et cela devrait arriver fréquemment dans le corps de Christ. Il est bon de voir des personnes mettre à profit leur souffrance en ne regardant non pas à eux-mêmes, mais en se tournant vers Dieu afin de trouver de la force, pour ensuite faire part aux autres de la consolation qu’ils ont reçue de Dieu.

Tout le monde souffre

Non seulement c’est quelque chose de bon, mais c’est nécessaire pour la gloire de Dieu et pour le bien de l’église. La souffrance arrive de manière très variée. En tant que jeune pasteur, une des premières choses que j’ai réalisée est que tout le monde souffre d’une manière ou d’une autre. Ces souffrances peuvent prendre diverses formes, mais je ne connais personne qui soit complètement exempt du poids et de la douleur de la souffrance.

J’ai été interpellé à des maintes reprises en regardant ma femme servir de manière désintéressée, après des années de souffrance chronique, d’autres personnes dans la souffrance à l’abri des regards. Elle a toujours eu de la compassion, mais au travers de sa souffrance, elle va maintenant systématiquement au-devant de ceux qui souffrent, car elle en connaît la douleur et les luttes qui vont avec. Elle sait quand elle doit encourager. Elle sait quand elle doit simplement gémir avec eux. Dieu l’a consolé afin qu’elle puisse consoler d’autres. C’est sa grâce qui la soutient dans sa souffrance. C’est sa force qui se manifeste dans sa faiblesse. Il mérite toute la gloire et cependant il veut continuer à l’utiliser afin de consoler ceux qui souffrent.

Dieu ne veut pas que nous laissions notre souffrance être une excuse pour cacher notre faiblesse ou pour nous focaliser sur nous-mêmes. Nous montrons la beauté de l’Évangile et le réconfort que nous recevons de Christ quand nous laissons les autres voir notre faiblesse afin de leur témoigner que la force de Christ est suffisante pour eux dans leur faiblesse, dans leur souffrance et dans leur douleur. Nous montrons la bonté de l’Évangile quand nous levons nos regards vers Dieu, puis que nous les tournons vers les autres afin que cela soit un réconfort pour eux. À ce moment-là nous tirons profit de la souffrance et nous atteignons un des buts que Dieu avait pour elle.

Alors soyons prêts à partager la consolation que nous recevons dans nos souffrances parce que la gloire de Dieu est en jeu et que les personnes souffrantes sont nombreuses.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.