La douleur peut être le jardin secret de l’orgueil.

Nous n’en parlons pas souvent parce que c’est un sujet tellement sensible, tellement délicat, tellement douloureux.
Mais malgré que ce soit sujet un sujet potentiellement explosif, il serait tout autant dangereux de ne pas l’aborder franchement.
John Piper a écrit ceci à propos de la douleur :

Satan utilise le plaisir et la douleur pour éprouver et détruire notre foi.
Il utilise le plaisir afin de nous faire douter de la toute satisfaisante grandeur de Dieu, et il utilise la douleur afin de nous faire douter de sa bienveillance souveraine.

La douleur peut être une arme redoutable pour le bien de notre foi.
Elle peut produire une humilité plus profonde et une plus grande dépendance à Dieu.
Mais la douleur peut également nous infliger des blessures pires et bien plus profondes que n’importe quel autre mauvais traitement physique.
Elle peut nous faire douter de la bonté de Dieu, nous entraîner vers un apitoiement sur soi et nous isoler de Dieu ainsi que des autres.

La douleur devient alors de l’orgueil parce que l’on pense que personne d’autre ne peut comprendre.
Personne ne ressent ce que je ressens.
Et ainsi la douleur nous fait prendre des distances avec toute personne qui essaierait de nous parler ou de nous réconforter dans nos souffrances.
Celui qui souffre s’inflige alors lui-même davantage de blessures dans la mesure qu’il s’éloigne des autres.
Or Dieu s’est donné lui-même à nous, il nous a donné sa Parole, il nous a donné des frères et des soeurs en Christ afin que ces choses produisent en nous de la foi, et même de la joie, au milieu des afflictions, même dans les plus douloureuses.

Un des tests que nous pouvons faire afin de savoir si notre douleur est en train d’alimenter notre orgueil et de nous demander comment nous réagissons aux encouragements que nous pouvons recevoir des autres, et tout particulièrement des autres croyants qui ne comprennent pas notre douleur.
Sommes-nous prêts à entendre des paroles et de l’espoir de la part de quelqu’un qui n’est pas passé par cette expérience ou qui ne peut pas comprendre notre état actuel ?
Si nous ne le sommes pas alors la douleur nous a conduits dans une forme d’isolement et Satan a réussi dans son projet de vous isoler des autres au travers de la souffrance.

Une étude de cas au travers de la douleur d’être toujours célibataire

Je suis en train d’apprendre cette leçon moi-même au travers de ma propre expérience de la souffrance.
Depuis mon plus jeune âge, je désire l’affection, l’intimité et la sécurité qu’il est possible d’avoir avec une épouse.
Bien avant que je puisse même conduire, je désirais avec ardeur de me marier.
Alors, quand Dieu n’a pas permis que je me marie, même après que la plupart de mes amis le soient, j’ai connu une tristesse et un isolement dû à ce célibat non désiré.
Ce n’est peut-être pas une souffrance aussi intense ou aussi insupportable que d’autres types de douleurs ou de pertes, mais néanmoins pour moi cette douleur a été réelle pendant plus de dix ans.

Il y a quelques années, j’ai écrit une série d’articles concernant le célibat alors que je n’étais pas encore marié.
Ces articles semblaient être bien reçus par les personnes concernées.
Je présume que ce bon accueil était dû au fait que j’étais moi-même un célibataire qui réfléchissait sur les difficultés (et les bienfaits) d’un célibat non désiré.

En avril de cette année, après des années de tentatives, d’échecs et de maturation, je me suis finalement marié avec mon épouse.
En à peine quelques mois, j’ai été surpris à quelle vitesse je semblais avoir perdu toute crédibilité aux yeux de certaines personnes qui elles n’étaient pas encore mariées.
Alors que je venais à peine de me marier, j’ai publié un article intitulé « Un Espoir pour les célibataires malgré eux ».
Cet article avait été tiré d’un chapitre que j’ai écrit pour un livre sur le sujet de l’homme et de la femme selon Dieu, Conçus pour la joie.
Alors que de nombreuses personnes ont exprimé leur gratitude au sujet de cet article, de nouvelles voix se sont élevées contre mes écrits :

« Je n’ai pas l’intention d’être irrespectueux, mais c’est difficile de prendre au sérieux un article traitant du célibat de la part de quelqu’un qui est marié. »

« Je sais que ce que vous écrivez dans l’article est vrai, mais vous êtes mariés. C’est plutôt facile de parler comme cela quand vous êtes déjà mariés. »

« Cet article est tout simplement offensant. Il n’y a que des personnes mariées qui sont capables d’écrire des choses comme cela. »

« Ce sont toujours les personnes mariées qui vous conseillent de trouver votre satisfaction uniquement en Jésus. C’est vraiment facile pour eux d’écrire cela. »

L’ironie c’est que j’ai écrit l’article il y a plus d’un an, alors que j’étais encore célibataire.
Nous avons juste choisi de le publier maintenant afin de faire la promotion du livre.
J’ai écrit les mêmes vérités de la même manière qu’auparavant, mais mes paroles ont rencontré une nouvelle résistance, voire même un rejet.

Les commentaires cités ci-dessus n’ont pas été majoritaires, alors ne pensez pas que je veuille m’autojustifier.
En fait, je suis certain que d’avoir pensé et d’avoir dit le même type de choses quand je recevais les « encouragements » de certains de mes amis qui étaient mariés alors que je ne l’étais pas.

Ce qui m’interpelle maintenant, c’est comment nous sommes tentés de brandir notre douleur dans l’intention de rejeter les bonnes nouvelles que Dieu a pour nous.
Je le vois en moi-même, et je le vois également dans d’autres avec qui j’ai pu parler de ce sujet au cours de la semaine passée.
Nous rejetons tout ce que quelqu’un peut nous dire à propos de la douleur, même quand il ne fait que répéter la Parole de Dieu, simplement parce que nous ne croyons pas que cette personne – cela peut être un auteur, un pasteur, un ami – peut vraiment comprendre notre situation.

La Bible est suffisante pour nos douleurs

Mais ce sentiment que nous avons à propos de notre douleur trahit la beauté de comment la Bible vient à notre secours dans nos souffrances.
Satan aime voir la douleur et la souffrance nous séparer du corps de Christ.
Il aime voir l’orgueil prendre racine en nous alors que nous sommes faibles et vulnérables.
Il aime la voir grandir telle une grande muraille, nous séparant ainsi de l’amour et de l’encouragement d’autres chrétiens.

La vérité c’est que les gens qui sont autour de vous ne comprennent effectivement pas votre douleur.
Mais heureusement, ils n’ont pas besoin de tout connaître à propos de votre douleur pour être une bénédiction pour vous, et cela parce que Dieu a écrit un livre qui va au-delà de toutes nos ignorances et de toutes nos insensibilités.
Avec la Bible, les personnes peuvent vous guider vers une sagesse toujours pertinente et vers une confiance en un Dieu qui est tout-puissant et qui vous connaît et qui vous aime parfaitement.

Alors que nous recevons la Parole de Dieu de la part de frères et soeurs en Christ, nous écoutons des paroles qui viennent du créateur de l’univers, de celui qui a façonné chaque parcelle de notre corps et qui préparé chaque minute de notre vie, et notamment nos douleurs.
Le Dieu qui parle dans toutes nos afflictions au travers de la Bible est la même personne qui a dessiné les lumières les plus éclatantes et les ombres les plus sombres de notre vie.
Il connaît nos douleurs parfaitement, et si nous lui faisons confiance et que nous recevons ses encouragements, peu importe de qui ils viennent, il nous promet de bonnes choses, quelles que soient nos circonstances.

La puissance de la sympathie

Maintenant, Dieu nous bénit également en nous donnant des frères et des soeurs en Christ qui ont souffert comme nous (ou mieux encore, qui souffrent toujours comme nous).
Il y a une relation particulière entre ceux qui endurent les mêmes douleurs, que ce soit pour un célibat non désiré ou un cancer ou une fausse-couche ou une période de chômage ou quoi que ce soit d’autre.
Dieu nous donne gracieusement des personnes qui sont dans les mêmes souffrances que nous nous donnant ainsi un réconfort tout particulier.

Mais cette empathie n’est pas nécessaire pour recevoir des encouragements.
Dieu peut parler de manière aussi vraie et aussi profonde au travers de la sympathie qu’il peut le faire au travers de l’empathie
Nous avons juste besoin de l’écouter.
La Bible, en tant que livre pour les coeurs blessés et brisés est un réconfort, peu importe si les personnes sont passées par le même type de douleur ou non.
L’orgueil peut vous faire douter de cela, mais Dieu peut vous parler de manière puissante au travers d’un ami rempli de Saint-Esprit sans qu’il ait forcément besoin de connaître ou même d’avoir expérimenté le même type de souffrance que vous.
La puissance réside dans la Parole qu’il met sous vos yeux, et non dans la personne qui vous la donne.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.