La pression de la deadline se fait sentir de plus en plus. Il est deux heures du matin et vous êtes seuls au bureau en train de terminer un projet de dernière minute. Tandis que dans un geste d’énervement vous écartez violemment votre clavier, vous faites une pause et vous allez sur Internet pour vous calmer. Alors que vous surfez sur la toile, une publicité apparaît : « Porno gratuit ». Vous regardez cette publicité avec consternation mais tout de même intrigué.

Dans un bureau plongé dans le noir et isolé, le péché tente de se cacher derrière l’appellation « gratuit » ou « libre » – pas un centime à débourser, aucun compte à rendre à personne, aucune conséquence à prévoir. Ne croyez pas ce mensonge. Refuser la contrevérité du « porno gratuit » peut sauver votre mariage ainsi que votre relation avec Christ. Voilà la vérité que nous avons tellement besoin d’entendre de nos jours : le porno gratuit n’existe pas.

Le porno gratuit est de la publicité mensongère

Satan, le monde et la chair se sont unis pour former une société de marketing perverse mais très efficace. Satan est la source et le père du mensonge (Jean 8:44). Le monde est sous son contrôle (1 Jean 5:19). Et la chair tente de nous faire croire que l’on peut se moquer de Dieu tandis que notre coeur nous trompe également (Galates 6:7-8 ; Jérémie 17:9). Il est alors assez clair que le combat spirituel est principalement un combat contre les mensonges de cette trinité diabolique. Cela ne devrait pas nous surprendre que Satan, le monde et notre propre chair tentent de nous faire avaler leurs mensonges afin de nous faire tomber dans la tentation.

Un puritain disait autrefois : « Satan présente l’appât, mais se garde bien de vous montrer l’hameçon ». Satan est un ennemi particulièrement doué pour mettre en avant les plaisirs immédiats tout en omettant de mentionner les conséquences catastrophiques. Et nous faire croire que le porno est quelque chose de gratuit est l’un de ses plus grands mensonges actuels.

Il y a toujours un énorme coût quand nous visionnons du porno. Cela n’est jamais gratuit. Cela coûte toujours de l’argent. Cela demande toujours que nous abandonnions notre intégrité. Cela corrompt toujours notre caractère centré sur Christ. Beaucoup d’hommes ont payé la note du « porno gratuit » avec des larmes amères, des mariages brisés et des heures de suivi seul ou en couple. Beaucoup de femmes ont payé la note du « porno gratuit » avec des images horribles gravées dans leur mémoire, avec des corps brisés et des âmes déchirées.

Dieu nous libère en nous communiquant la vérité (Jean 8:32). Et la vérité c’est que le porno est quelque chose qui coûte affreusement cher et qui fait toujours des victimes. Les recherches sur ce thème montrent que le porno est quelque chose de très addictif, que cela affecte de manière négative notre comportement et que cela fonctionne de la même manière qu’une drogue.

Il a été maintes fois démontré que le porno détruit les mariages, qu’il provoque des tensions dans nos relations, et qu’il diminue le désir d’avoir une réelle intimité avec un unique conjoint. En d’autres termes, le porno détruit nos relations et affecte notre être intérieur.

Le porno laisse également derrière lui des larmes et des victimes traumatisées. De nombreuses personnes dans l’industrie du porno ont confirmé la présence dans ce milieu de maladies, de drogues, de violence, de viols et même de trafics sexuels d’êtres humains.

Et par-dessus tout autre chose, le porno déshonore Dieu. Il pervertit la création sacrée de Dieu pour en faire un simple produit de convoitise, d’égoïsme et d’avarice. Ce que Dieu a créé pour le bien, le porno l’a détourné pour le mal. Il prend le don précieux de la sexualité pour en faire quelque chose de bon marché. Le porno fait du sexe une histoire de plaisirs pervers et de roman à l’eau de rose.

Dieu a des projets beaucoup plus grands et beaucoup plus nobles pour le sexe. Dieu a créé le sexe afin d’être le terrain d’une intimité profonde entre l’homme et sa femme, et pour être le moyen par lequel nous recevons la bénédiction d’avoir des enfants. Ce n’est alors pas une coïncidence qu’à la fois les enfants et le mariage soient actuellement autant dévalorisés dans notre société imbibée par le porno.

La liberté est en Jésus

La pornographie est un péché et ce que l’on peut dire sur le péché est également vrai avec le porno : Il vous coûte bien plus que vous ne pouvez payer, et vous fait rester bien plus longtemps que vous ne pouvez rester. Le péché n’est pas quelque chose que l’on peut contrôler. Le péché est décadent. Tout d’abord vous marchez dedans, puis vous restez en lui, et avant que vous ne vous en rendiez compte vous vous êtes confortablement assis en lui (Psaume 1). On peut dire la même chose du porno. Vous pensez que vous pouvez arrêter quand vous voulez, mais ce n’est pas vrai. Le porno est une addiction qui devient toujours plus pressante. Il est toujours disponible, et comme toutes les autres drogues, vous en avez besoin de toujours plus. Pour de nombreuses personnes, le porno est passé d’un simple click curieux à une addiction maladive.

Mais voici la bonne nouvelle : il est possible de retrouver sa liberté en Christ. Cette fausse sécurité, cet échappatoire asservissant, cette convoitise séduisante du porno ne vous laisseront au final que complètement vide. Mais dans la bonne nouvelle de la rédemption de Christ, nous avons une sécurité solide et une eau qui étanche véritablement notre âme.

En Christ, nous avons cette intimité que nous désirons avec notre Père céleste tout-puissant. En Christ, nous avons cette grâce véritablement gratuite sans aucun piège trompeur qui nous remettrait sous l’esclavage.

Que Jésus vous libère avec la vraie liberté en vous ouvrant les yeux sur ce mensonge du porno gratuit.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.