Le secret des chrétiens pour être dans la paix et le contentement n’est pas un secret réservé à un cercle restreint d’initiés. Ce n’est pas quelque chose de caché qui ne peut être trouvé que par ceux qui auraient atteint un haut niveau de sainteté. Ce secret est caché à la vue de tous dans les Écritures, prêt à être découvert pour tous ceux qui voudraient simplement y croire.

Le secret

Dieu n’a pas simplement rendu ce secret public, mais il nous invite et il désire que nous le connaissions. Et il ne veut pas que nous connaissions ce secret uniquement de manière intellectuelle, ou que nous nous bornions juste à le prêcher, à l’expliquer ou à le désirer, mais il veut que nous expérimentions ce secret.

Jésus nous décrit le genre d’expérience qu’il veut que nous connaissions :

« C’est pourquoi, je vous dis, ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus… [Car] votre Père sait que vous en avez besoin. Cherchez plutôt le royaume de Dieu, et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » (Luc 12:22,30-31)

Paul de la même manière, nous partage de sa prison, cette même expérience à tous ceux qui veulent bien l’écouter :

« J’ai appris à être content de l’état où je me trouve. Je sais être dans l’abaissement, je sais aussi être dans l’abondance; en tout et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim; à être dans l’abondance, et à être dans la disette. Je puis tout par Christ, qui me fortifie. » (Philippiens 4:11-13)

Le secret du contentement est très simple. Cela ne requiert pas de notre part des actes de piété extraordinaires. En réalité, cela nous demande juste d’avoir une réaction d’enfant. Ce secret est résumé de la plus belle des manières dans cette simple phrase : « Confie-toi en l’Éternel de tout ton coeur » (Proverbes 3:5).

Cela est-il réellement aussi simple ?

Est-il possible que cela soit si simple ? Nous n’avons qu’à faire confiance en Dieu ? Oui, c’est aussi simple, mais c’est aussi quelque chose de révolutionnaire.

Dieu nous a conçus de telle manière que nous fonctionnons sur la confiance. Nous sommes des créatures raisonnables faites à l’image de Dieu. Dieu n’a pas fait de nous des dieux, mais il nous a fait à certains égards comme Dieu. Il ne nous a pas donné toutes ses capacités de sorte que nous pourrions tout connaître et avoir une parfaite sagesse, mais il nous en a donné une petite portion. Il ne nous a pas non plus donné tout son pouvoir afin de réaliser tout ce que nous voudrions, mais il nous a donné un pouvoir limité. Dieu nous a conçus afin que nous lui faisions confiance au travers de la connaissance, de la sagesse et de la force qu’il nous donne, et que nous mettions notre confiance dans sa connaissance, sa sagesse et sa force quand nous arrivons à nos limites.

Ce qui s’est passé avec Adam et Ève dans le jardin d’Eden, c’est qu’ils ont cessé d’avoir confiance en Dieu quand ils ont mangé le fruit défendu. Quand ils ont fait cela, ils ont déconnecté leur raisonnement de la réalité (Genèse 3:6) et sont alors rentrés dans un monde sujet à la futilité (Romains 8:20). Ils ont alors dû gérer toutes les complexités inhérentes à la connaissance du bien et du mal, sans avoir les capacités en sagesse, en connaissance et en force pour le faire de manière correcte.

L’histoire de la rédemption, qui culmine avec l’incarnation, la mort et la résurrection de Jésus, est la manière dont Dieu répare le mal qui a été fait dans le jardin d’Eden et qui permet à l’homme pécheur d’être restauré, d’être saint et d’être à nouveau capable de faire confiance à Dieu de tout son coeur.

Peu importe qui nous sommes, peu importe nos dons et nos capacités, peu importe notre histoire, au final, nous revenons toujours au fait de faire confiance à Dieu de tout notre coeur. Si nous lui faisons confiance, nos coeurs ne seront plus troublés (Jean 14:1). Faire confiance est simple, mais ce n’est pas quelque chose de facile.

Pourquoi est-il difficile d’avoir confiance (et d’obéir) ?

La trahison du diable et la chute d’Adam et Ève de l’état de grâce dans lequel ils étaient sont la raison pour laquelle Dieu a choisi de nous sauver par grâce par le moyen de la foi sans les oeuvres que nous pourrions faire (Éphésiens 2:8-9). Dieu cherche notre confiance. Nos oeuvres sont importantes, en fait elles sont cruciales, mais uniquement si elles démontrent que nous faisons confiance en Dieu.

Dieu sait combien il est difficile pour nous de simplement lui faire confiance. Jésus nous a prévenus que cela serait difficile (Matthieu 7:14). Et c’est difficile parce que nous sommes appelés à avoir confiance en Jésus, nous sommes appelés à démontrer notre confiance en Jésus dans un monde qui est sous le pouvoir de Satan et qui rejette et qui hait Jésus (1 Jean 5:19 ; Jean 14:15,15-18), tout en vivant nous-mêmes dans un corps de mort qui est incrédule (Romains 7:23-24).

Mais ce dont nous avons besoin de nous souvenir est qu’à chaque fois que nous sommes appelés à avoir confiance dans les promesses de Jésus plutôt que dans nos propres perceptions ou dans les tromperies du Malin, nous rejouons la scène qui s’est déroulée au jardin d’Eden. Et chaque fois que nous mettons en action cette confiance en Jésus en obéissant à ce qu’il nous dit, c’est un pied de nez que nous faisons à Satan.

Nous n’avons pas besoin de comprendre le « pourquoi » de chaque commandement de Dieu ou d’être capables de répondre à chaque objection ou doute que nous pourrions avoir sur sa Parole. Mais nous avons besoin de faire confiance à Dieu et ainsi de lui obéir. En fait, Dieu est tout particulièrement glorifié quand, face à la tentation, alors que nous ne comprenons pas complètement les raisons de Dieu, nous faisons le choix d’avoir confiance et de lui obéir tout de même.

Expérimentez ce secret

Faire confiance à Dieu ce n’est pas quelque chose de facile, mais ce n’est pas non plus quelque chose de compliqué. La connaissance du bien et du mal est par contre quelque chose de complexe et qui nous met parfois face à des situations que nous ne pouvons pas démêler. Mais nous n’avons pas besoin de le faire. Nous avons simplement besoin de faire confiance à Dieu, et quand nous le faisons, nous expérimentons un grand soulagement.

Faire confiance à Dieu, c’est le secret pour :

  • pardonner ceux qui ont péché contre nous (Éphésiens 4:32)
  • fuir la tentation sexuelle (1 Thessaloniciens 4:3)
  • donner généreusement pour les besoins du royaume de Dieu, et même au-delà de nos capacités (2 Corinthiens 8:3)
  • ne pas permettre à notre richesse matérielle d’étouffer la parole de Dieu en nous (Matthieu 13:22)
  • se réjouir quand nous sommes attristés (2 Corinthiens 6:10)
  • être satisfait même quand nous sommes dans le besoin (Philippiens 4:12)
  • être courageux face aux menaces que nous pouvons connaître (Actes 4:29)
  • être en paix même au milieu de grandes difficultés (Philippiens 4:6-7)
  • se réjouir même quand nous connaissons l’affliction et la maladie (2 Corinthiens 1:3-5)
  • espérer quand tout notre être perd courage (Psaume 42:11)
  • être patient même quand nous sommes pressés de tous les côtés (Colossiens 1:11)
  • bénir ceux qui nous persécutent (Romains 12:14)
  • avoir le courage de quitter sa famille et ses biens pour le nom de Jésus-Christ (Matthieu 19:29)
  • surmonter le découragement face à l’adversité et à nos faiblesses (2 Corinthiens 12:10)
  • ne pas permettre au péché de régner en nous ni de nous condamner (Romains 6:12,8:1)
  • aimer les saints qui peuvent eux aussi pécher ainsi que les pécheurs incrédules (Jean 15:12 ; Romains 12:10 ; Romains 9:1-3)
  • faire face à n’importe quelle peur et anxiété

Dieu nous promet de nous donner la paix et le contentement si nous lui faisons confiance (Philippiens 4:6-7). Il désire vraiment que nous les expérimentions de plus en plus, même dans ce monde troublé (Jean 16:33). Il nous a donné un secret simple mais difficile : Faites-moi confiance. C’est le seul chemin, il n’y en a pas d’autres.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.