Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair. Je la donnerai pour la vie du monde. Jean 6:51

Dans l’Évangile de Jean, on ne trouve pas l’histoire traditionnelle de la naissance de Jésus. Vous vous souvenez sûrement de la manière dont Jean commence : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (Jean 1:1). Au lieu de mettre l’histoire de Noël en avant avec son explication, Jean mixe l’histoire de Noël avec le but de Noël au travers de l’Évangile.

Par exemple, après avoir d’abord dit que la Parole « était Dieu », Jean continue en disant, « Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité […] Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce » (Jean 1:14-16).

La Parole de Dieu s’est ainsi incarnée, et le divin Fils de Dieu, qui n’avait pas de commencement, qui n’a jamais été créé, qui était Dieu, et qui était aussi avec Dieu, devint homme. Et en faisant cela, il a rendu visible la gloire de Dieu d’une manière totalement nouvelle. Et cette gloire divine, manifestée de manière unique par le Fils de Dieu, était pleine de grâce et de vérité. Et de cette plénitude, nous recevons grâce sur grâce.

C’est là la signification de Noël dans l’Évangile de Jean. Dieu le Fils, qui est Dieu, et qui est avec Dieu, est venu manifester Dieu d’une manière qui n’avait jamais été faite jusqu’à alors. Et dans cette révélation, le point d’orgue est la grâce : de la plénitude de cette révélation de la gloire de Dieu, nous recevons grâce sur grâce.

Ou, pour reprendre l’expression en Jean 3:16-17, « Car Dieu a tant aimé le monde, qu’il a donné son Fils unique [on parle ici à la fois de Noël et du Vendredi Saint], afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a point envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde [Noël n’est pas là pour la condamnation], mais afin que le monde soit sauvé par lui [Noël est là pour le salut]. »

À la fin de sa vie, Jésus se tenait devant Pilate, et Pilate lui demanda, « Tu es donc roi ? » Et Jésus répondit, « Tu le dis ; je suis roi, je suis né pour cela, et je suis venu dans le monde [c’est là le but de Noël] pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix » (Jean 18:37).

Quel fut l’effet de cette vérité à laquelle Jésus est venu rendre témoignage par ses paroles et par sa propre personne? Il nous le dit en Jean 8:31-32, « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes véritablement mes disciples. Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. » Ainsi la signification de Noël est la suivante : le Fils de Dieu est venu rendre témoignage à la vérité d’une manière dont cela n’avait jamais été fait auparavant.

Il est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14:6). Et le but de se donner lui-même en tant que vérité pour le monde est la liberté. Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre. Libre de la culpabilité et de la puissance du péché. Libre de la mort, de l’aveuglement et du jugement.

Comment cette libération arrive-t-elle ? Rappelez-vous de Jean 6, où Jésus en descendant du ciel, savait qu’il allait mourir. Jésus est venu pour mourir. Il a vécu une vie parfaite, une vie sans aucun péché, et il est mort pour les pécheurs. Jean 6:51 : « Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel ; si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair. »

La Parole a été faite chair et a demeuré parmi nous, afin qu’il puisse donner sa chair pour la vie du monde. Nous tous, pécheurs, pouvons recevoir grâce sur grâce de sa plénitude parce qu’il est venu mourir pour nous. Noël était la première étape dans cette préparation pour Vendredi Saint.

Ainsi au travers de l’Évangile de Jean, la signification de Noël de- vient claire. La Parole a été faite chair. Elle a révélé la gloire de Dieu comme jamais auparavant. Il est mort comme il l’avait prévu. Et par sa mort à notre place, il est devenu notre pain. Il est la source du par- don, de la justice et de la vie. Voilà la signification la plus importante de Noël dans l’Évangile de Jean. Noël est une bonne nouvelle pour le monde, aujourd’hui même.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.