Tous les prophètes qui ont parlé depuis Samuel, et ceux qui ont suivi, ont aussi prédit ces jours.
Actes 3:24
Il y a quelque chose d’extrêmement important à saisir ici pour com- prendre l’enseignement biblique sur les prophéties et leur accomplissement.

Nous pensons souvent que la prophétie parle d’un événement futur ou d’un événement qui commence à se dérouler maintenant dans le monde. Et nous pouvons facilement oublier que ce qui est passé pour nous était le futur pour les prophètes.

Ce dont nous devons nous rappeler est qu’avec la venue de Jésus dans le monde, les jours prédits par tous les prophètes ont commencé à arriver. Et depuis le premier Noël, nous vivons dans ces jours. Les « derniers jours » prédits par les prophètes ne sont pas les jours du 21e siècle. Ces derniers jours ont commencé en l’an 1 après Jésus-Christ.

C’est là le témoignage de tout le Nouveau Testament. Paul dit en 1 Corinthiens 10:11 que toutes les choses qui se sont produites dans l’Ancien Testament sont arrivées « pour servir d’exemple ; et elles sont écrites pour nous instruire, nous qui sommes parvenus aux derniers temps ». Pour Paul, la fin des temps, ce n’est pas quelque chose qui arrive des milliers d’années plus tard.

Non. Le commencement de la fin était déjà à l’oeuvre au premier siècle. Le Messie tant attendu était enfin là. C’est pourquoi l’auteur de l’épître aux Hébreux dit, « Dieu ayant autrefois parlé à nos pères, à plusieurs reprises et en diverses manières, par les prophètes, nous a parlé en ces derniers temps par son Fils » (Hébreux 1:1-2). Quand Dieu a envoyé son Fils dans le monde, les derniers jours ont commencé.

C’est un grand privilège de vivre dans les derniers jours parce que Joël a prophétisé de la part de Dieu, « Et il arrivera, après ces choses, que je répandrai mon Esprit sur toute chair » (Joël 2:28). Tous les prophètes ont attendu avec impatience le jour où le Messie, le Fils de David, le Roi d’Israël viendrait ; car ce jour allait être une grande bénédiction pour le peuple de Dieu. Et maintenant que ce jour est venu, son royaume a été inauguré, et nous vivons dans un temps d’accomplissement.

Quand nous anticipons le futur avec la seconde venue de Christ, ce n’est pas quelque chose de complètement nouveau, mais plutôt la consommation de bénédictions dont nous profitons déjà, parce que ces promesses ont déjà commencé à s’accomplir dans nos vies.

Noël coupe l’histoire en deux : le temps des promesses et le temps de l’accomplissement. Ainsi quand Pierre dit en Actes 3:24, « Tous les prophètes […] ont aussi prédit ces jours », il fait référence aux « derniers temps » (Hébreux 1:1) dans lesquels Dieu nous a parlé à travers son Fils. Ces jours ont commencé au premier Noël et s’achèveront à la seconde venue de Christ.

C’est là le temps dans lequel nous vivons. Un temps qui est déjà accompli et qui nous permet d’être au bénéfice de nombreuses bénédictions : l’incarnation, la crucifixion, l’expiation, la propitiation, la résurrection, l’ascension, le règne de Christ, l’envoi du Saint-Esprit, la mission internationale, le rassemblement des nations, l’Église, l’écriture du Nouveau-Testament, la prière au nom de Jésus, la joie ineffable et la rédemption.

Mais ce qui n’est pas encore est également quelque chose de réel et de merveilleux : la seconde venue de Christ, la résurrection des morts, la transformation glorieuse de notre corps, la fin du péché, la glorification, le jugement des impies, les récompenses, l’entrée dans la joie de notre Maitre, les nouveaux cieux et la nouvelle terre, la présence face à face de Jésus avec son peuple, la fin des souffrances, les plaisirs à jamais.

Noël coupe l’histoire en deux. Nous pouvons avoir dès maintenant un avant-goût de ce qui nous attend. Rassasiez-vous de ce que Jésus a accompli pour vous, et soyez rempli d’espérance pour tout ce qui reste à être accompli.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.