Il se maintiendra, et il gouvernera avec la force de l’Éternel, avec la majesté du nom de l’Éternel son Dieu. Ils habiteront en paix, car alors il sera glorifié jusqu’aux extrémités de la terre. Et c’est lui qui sera la paix. Michée 5:4

« Il sera glorifié jusqu’aux extrémités de la terre », Michée a prophétisé. Il n’y aura aucune poche de résistance qui subsistera. Notre sécurité en lui ne sera pas mise en péril par aucune force extérieure. Tout genou fléchira et toute langue confessera que Jésus est Seigneur. La terre entière sera remplie de sa gloire.

Et « il sera notre paix ». Oui, dans ce contexte cela inclut une paix absolue, une paix politique sur toute la terre. Michée en parlait déjà en Michée 4:3,

Il jugera entre des peuples nombreux, et sera l’arbitre de nations puissantes, jusqu’aux pays lointains ; ils forgeront de leurs épées des hoyaux, et de leurs lances, des serpes ; une nation ne lèvera plus l’épée contre l’autre, et on n’apprendra plus la guerre.

Un jour le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs reviendra et fera de ces choses une réalité. Le grand Noël sera alors finalement accompli :

Il dirige le monde avec grâce et vérité Il montre aux nations
La gloire de sa justice
Et les merveilles de son amour
(Chant de Noël)

Mais il y a également une autre paix, une paix plus profonde, une paix qui doit arriver avant qu’il puisse y avoir la paix sur terre. Il doit d’abord y avoir une paix entre nous et Dieu. Notre incrédulité et sa colère doivent être éloignées. C’est là notre plus grande paix, et notre plus grand besoin à Noël.

Michée savait que cela arriverait. Il l’avait expérimenté personnellement (Michée 7:8-9). Il le décrit de manière merveilleuse à la fin de son livre en Michée 7:18-19 :

Qui est le Dieu semblable à toi, qui pardonne l’iniquité, et qui passe par-dessus le péché du reste de son héritage ? Il ne garde pas à toujours sa colère, car il se plaît à faire miséricorde. Il aura encore compassion de nous, il mettra sous ses pieds nos iniquités. Tu jetteras tous leurs péchés au fond de la mer.

C’était là la grande oeuvre que le Messie devait encore accomplir. Oui, il y a des ennemis à vaincre sur la terre si nous voulons avoir la paix. Mais notre plus grand ennemi s’appelle péché et jugement. C’est lui le plus grand et le plus terrible de tous nos ennemis. La Bonne Nouvelle de Noël c’est : Christ a mis sous ses pieds cet ennemi à la croix, afin que pour tous ceux qui mettent en lui leur confiance leurs péchés soient jetés au fond de la mer.

Ainsi, nous ne disons pas, « Gloire à nous », mais, « Gloire à Dieu dans les lieux célestes, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ».

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.