Alors que j’écris ceci, je rends visite à ma mère. Sur le bureau de la chambre pour les invités se trouve une très vieille boîte qui contient de vieilles cartes de voeux que mon grand-père a données à ma grand-mère il y a plus de 80 ans. Ces cartes sont soigneusement gardées parce qu’elles expriment un amour qui à cette époque était très significatif pour Roland et Esther.

Mais ce temps est maintenant bien loin. Il reste peu de personnes qui peuvent témoigner du précieux amour que ce couple a partagé pendant plus de 60 années de mariage. Il ne faudra plus attendre bien longtemps avant que plus personne ne s’en souvienne, et ces cartes perdront alors tout intérêt personnel et disparaîtront sûrement.

C’est pourquoi je vous conseille de mémoriser le Psaume 90 cette année. Il ne fait que 17 versets et vous pouvez l’apprendre en une ou deux semaines. Le réciter ne vous prendra que deux minutes.

Mais les bénéfices que vous en retirerez seront considérables. Cette prière de Moïse vous aidera à garder votre vie, votre courte vie, en perspective. Elle vous aidera à vous souvenir de ce qui est passager et ce qui est éternel. Elle vous aidera à vivre avec sagesse.

Votre vie est comme l’herbe, ensuite vient l’éternité

Nous sommes tous un peu confus quand on en vient à considérer le temps. Nous savons que nos vies sont courtes, et cependant nous avons du mal à véritablement le croire. C’est en partie dû au fait que Dieu est éternel (Psaume 90:2), que nous avons été faits à son image (Genèse 1:27), qu’il a mis en nous la pensée de l’éternité (Ecclésiaste 3:11), mais qu’en tant que créature déchue, il a mis nos corps sous ce jugement de retourner à la poussière (Genèse 3:19, Psaume 90:3). Ainsi nous avons à la fois quelque chose d’éternel et de passager en nous, et cela provoque une dissonance spirituelle. Nous allons mourir, mais après cela vient le jugement (Hébreux 9:27) qui nous mènera soit à la vie éternelle (Jean 3:16) ou soit à la mort éternelle (2 Thessaloniciens 1:9).

Nous sommes également confus à propos de l’importance de notre vie. Nous savons de manière intrinsèque que nos vies sont significatives. Dieu lui-même nous a créés et il nous a fait à sa ressemblance. Comment alors pourrions-nous être autre chose que significatifs (Psaume 139:13-14 ; Genèse 1:26) ? Mais cependant notre orgueil nous pousse à mesurer notre importance, non par rapport à ce que Dieu nous a donné, mais par rapport à l’admiration que les autres personnes peuvent avoir envers nous. Notre nature pécheresse n’est pas satisfaite par cette connaissance humble, mais pourtant extraordinaire, que Dieu nous a faits à son image. Nous voulons avoir l’admiration des personnes. Nous sommes des créatures significatives, mais nous voulons être des dieux significatifs.

Le Psaume 90:1-11 est un remède pour notre âme pour nous guérir de cette confusion par rapport au temps et à notre importance. Moïse nous rappelle ce qu’est réellement notre vie terrestre : une herbe qui fleurit le matin et qui se fane le soir (Psaume 90:5-6). Pour le créateur de cette herbe, c’est quelque chose de significatif. Ainsi dans ce sens, nous sommes beaucoup plus significatifs que nous pouvons le savoir. Mais nous ne sommes pas autant significatifs que nous pouvons le penser, dans le sens où nous le pensons habituellement.

Vivez avec sagesse

Lance Amstrong a rendu populaire la formulation « Vivez avec force » (Live Strong en anglais). C’est une formule assez inspirante pour des humains qui veulent tellement être indépendants. Nous voulons vivre longtemps et nous voulons vivre avec force. Mais c’est une illusion de croire que c’est quelque chose dont nous sommes véritablement capables.

Moïse n’est pas victime de cette illusion. Il sait que nous ne vivrons pas longtemps et il sait également que nous ne sommes vraiment pas forts (Psaume 90:10). Ce que Moïse désire, c’est de « vivre avec sagesse ». C’est pourquoi il prie, « enseigne-nous à compter nos jours, tellement que nous puissions avoir un coeur sage » (Psaume 90:12). Vivre avec sagesse n’est possible que quand vous savez qui est Dieu et qui vous êtes vraiment.

Si Dieu est éternel et que notre vie terrestre n’est que passagère, alors il y a un seul endroit où le sage choisit de vivre : en Dieu, notre refuge d’âge en âge (Psaume 90:1). Si notre vie terrestre est consumée par la juste colère que Dieu a envers nos péchés (Psaume 90:7-8), alors il n’y a qu’une seule chose que le sage va chercher pendant ce bref séjour terrestre : la grâce et la faveur de Dieu (Psaume 90:13,17). Et si notre vie passagère, semblable à l’herbe, est pleine de peines et de tourments (Psaume 90:10); alors il n’y a qu’une seule chose que le sage va rechercher : l’amour éternel d’un Dieu éternel (Psaume 90:14).

Compter quotidiennement ses jours, se rappeler combien ils sont peu nombreux est la manière que Moïse utilise pour cultiver ce coeur sage. Vivre avec sagesse, ce n’est pas prendre la résolution d’accroître notre force, mais celle d’accroître notre foi. Vivre avec sagesse, c’est grandir dans la dépendance à Dieu et non pas dans l’indépendance à lui.

Le Psaume 90 vous aidera à vivre avec sagesse cette année. Mémorisez-le et incluez-le dans vos prières quotidiennes. C’est un petit investissement qui vous apportera de grands bénéfices. Il vous aidera à compter vos jours, il vous rappellera que vous êtes comme l’herbe qui passe, il vous aidera à mettre votre confiance dans le juste jugement de Dieu dans toutes vos peines et vos tourments et à le chercher comme votre refuge. Ce psaume vous donnera des paroles de Dieu afin de prier Dieu pour obtenir sa miséricorde et pour trouver votre satisfaction en lui uniquement.

Un jour, quelqu’un regardera ce que vous avez laissé derrière vous dans cette vie. Beaucoup de ce qui vous semble important aujourd’hui sera alors complètement oublié. Passez-vous votre courte vie sur les choses qui comptent réellement ? La vie est trop courte pour être gâchée. Vivez avec sagesse.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.