Un dimanche matin ma femme était au lit avec une forte fièvre, souffrante et incapable de dormir. J’étais près d’elle en train de prier. En fait, je ne priais pas principalement pour elle. J’étais dans une période assez difficile qui absorbait la plupart de mes prières. Mais je me rappelle avoir été rempli d’espoir par rapport à quelques-uns des précieuses promesses de Dieu et être rentré dans un moment de reconnaissance envers lui. Quand soudain, ma joie en Dieu est devenue particulièrement intense. C’était à la fois quelque chose d’inexprimable et que je ne pouvais contenir. Dieu semblait comme physiquement présent près de moi. J’étais complètement submergé par mes émotions et je ne pouvais faire autre chose que me prosterner devant Dieu dans un profond sentiment d’adoration. Et presque immédiatement, je savais, sans aucun doute possible que si je priais pour Pam, elle serait guérie. J’ai posé mes mains sur son dos, fait une petite prière très simple pour elle au nom de Jésus, et immédiatement j’ai senti la température de son corps baisser et elle s’est endormie. Quand elle s’est réveillée un peu plus tard, elle était complètement guérie.

Un jour, nous étions réunis avec quelques personnes à l’église pour prier pour un frère qui avait un problème depuis des mois au niveau d’un nerf dans le bas du dos causant une douleur terrible dans sa jambe. Aucun traitement médical n’avait pu soulager sa douleur, et il avait même dû quitter son travail en raison de celle-ci. Nous avons prié pour lui au nom de Jésus. Sur le coup, il nous a remerciés, mais ne nous a pas dit qu’il avait senti un quelconque changement. Une semaine plus tard, il nous informa que quand j’avais prié pour lui, la douleur avait complètement disparu. Cependant il avait choisi de ne rien dire parce qu’il craignait que ce fût uniquement psychologique. Néanmoins, après une semaine sans ressentir aucune douleur, il avait été capable de retourner au travail. Et depuis maintenant plusieurs années, son dos ne lui fait toujours plus souffrir.

Alors que je visitais un ami il y a quelques années, je l’avais vu avec une minerve autour du cou. Il m’avait dit qu’il avait reçu un coup au niveau des vertèbres, et que son docteur lui avait conseillé d’être très prudent parce qu’un mauvais mouvement pouvait endommager sa colonne vertébrale. Or mon ami travaillait comme aide pour une personne paraplégique qui était incroyant. Sa blessure l’empêchait d’accomplir correctement son travail auprès de cette personne. J’ai prié pour lui, et j’ai demandé de manière spécifique au Seigneur de le guérir un peu plus tard dans la journée (je ne sais pas pourquoi j’ai été prié de cette manière). Mais effectivement, un peu plus tard dans la journée, alors que mon ami se reposait sur son lit, il a senti son cou se remettre en place, comme le ferait un chiropraticien. Il s’est assis et n’a pu que constater sa complète guérison. Il est alors reparti au travail et a pu témoigner de sa guérison à son employeur.

Priez pour des guérisons aujourd’hui

Je crois que l’église devrait prier pour la guérison de nos jours. Je ne le crois pas en raison de mes modestes expériences. Je le crois parce que le Nouveau Testament nous enseigne que l’Esprit donne ce don (ainsi que d’autres) à l’église (1 Corinthiens 12:8-11), et nous demande d’aspirer à les exercer (1 Corinthiens 14:1). Je crois que Dieu répond aux prières de guérisons quand elles sont en accord avec sa volonté souveraine (Hébreux 2:4).

Quand Dieu donne le don de guérison, c’est toujours afin que Jésus-Christ soit glorifié et pour nous encourager à croire dans l’Évangile. Aucun de nous n’a l’autorité ni la capacité de guérir un corps, seul Dieu peut faire cela (Actes 3:12-13). C’est pourquoi nous prions toujours au nom de Jésus. Et quand Dieu guérit quelqu’un, il le fait pour le bien de l’église et en témoignage pour le monde.

Paul nous apprend que la guérison, comme toujours les dons spirituels, est donnée pour le « bien commun » de l’église (1 Corinthiens 12:7). Les chrétiens ne devraient pas s’attendre à être guéris de toutes les maladies ou les blessures qu’ils peuvent avoir. Dans cet âge, le don de guérison est quelque chose d’exceptionnel et non pas quelque chose de normatif. Et ce « bien commun » peut être atteint de différentes manières. Dans les exemples que j’ai cités, la guérison a été un geste de miséricorde envers ma femme, une occasion d’encourager ma foi, une aide pour mes amis afin qu’ils puissent partager l’Évangile dans leur entourage, et sans aucun doute y avait-il encore d’autres choses derrière. Les guérisons ne sont jamais uniquement des bénédictions individuelles. Elles sont données pour le « bien commun » de l’église et pour sa mission.

La guérison est un témoignage pour le monde

Le Nouveau Testament nous dit clairement que la guérison est un signe pour le monde que le royaume de Dieu est en train de pénétrer de royaume des ténèbres qui est sous l’emprise de Satan. C’est un témoignage que le règne de la mort va prendre fin et que la rédemption finale est proche (Romains 5:17,8:20).

C’est pourquoi « Jésus allait par toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, prêchant l’évangile du royaume de Dieu, et guérissant toutes sortes de maladies et toutes sortes de langueurs parmi le peuple » (Matthieu 4:23). C’est pourquoi quand Jésus a envoyé les douze disciples, et un peu plus tard les soixante-douze, il « leur donna puissance et autorité sur tous les démons, et le pouvoir de guérir les maladies. Et il les envoya annoncer le royaume de Dieu, et guérir les malades. » (Luc 9:1-2, 10:9) Et c’est pourquoi, alors que les croyants étaient face à la menace d’une grande persécution ont prié, « donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine hardiesse ; en étendant ta main, afin qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des merveilles par le nom de ton saint Fils Jésus » (Actes 4:29-30).

La guérison a pour objectif de témoigner de la véracité de l’Évangile (Actes 14:3). C’est une manifestation visible du fait que le royaume de Dieu a pris le dessus sur le royaume de Satan. C’est une proclamation du triomphe final à venir de Dieu. Quand nous prions pour la guérison, c’est une manière de dire « Que ton règne vienne » (Matthieu 6:10).

Quand Dieu ne guérit pas

Mais Dieu ne répond pas à toutes les prières de guérisons. La raison est qu’il est Dieu et qu’il sait ce qu’il y a de meilleur pour nous. Il distribue ses dons selon sa volonté (Hébreux 2:4). Ainsi si cela n’est pas sa volonté, nous pouvons être assurés que la guérison n’est pas la meilleure manière de manifester ce « bien commun » ou la meilleure manière de proclamer son Royaume, et ainsi que ce n’est pas la meilleure chose pour nous. Dieu utilise la maladie et la souffrance de manière à construire notre foi, à nous sanctifier, à cultiver un esprit humble, à expérimenter sa force et sa grâce toute suffisante, et pour faire grandir notre joie (2 Corinthiens 9:7-10).

Mais la Bible nous enseigne également que la guérison, tout comme les autres dons spirituels, peut être inhibée par notre manque de foi (Marc 6:5-6 ; Matthieu 9:22,9:29 ; Luc 17:19). Mais ce « manque de foi » n’est pas une étiquette que nous collons aux personnes pour les accabler. C’est premièrement une question que nous devons nous poser nous-mêmes. Croyons-nous que Dieu aime donner de bonnes choses, et notamment la guérison, à ses enfants ? Avons-nous l’audace de demander avec foi ? Ou cherchons-nous à éviter ce don parce que nous ne croyons pas que Dieu répondra et que nous ne voulons pas nous sentir impuissants ou déçus, ou encore que Dieu paraisse comme mauvais ? Si nous nous apercevons que notre foi est petite, la meilleure chose à faire est de commencer à demander à avoir cette foi. Nous pouvons demander plus de foi et commencer à prier pour les malades.

Le don de guérison peut simplement tomber dans l’oubli et être négligé. Je suis pleinement convaincu par cela. Quand j’avais l’habitude de prier pour les malades, je voyais plus de guérisons. Dans les années qui se sont écoulées, j’ai beaucoup moins prié, et j’en ai vu beaucoup moins. « Vous n’avez pas parce que vous ne demandez pas » (Jacques 4:2). Prenez la résolution avec moi de ne pas tomber dans ce défaut.

Priez pour les malades

Alors devrions-nous prier pour les malades ? Oui bien sûr. Le Nouveau Testament nous enseigne à demander à Dieu de distribuer ce don pour la gloire de Christ. Priez pour les malades. Dieu répondra forcément à ces prières pour le bien commun. N’ayez pas une petite foi ou de petites attentes. Réveillez votre foi ! Désirez avec ardeur ce don spirituel. Tout comme Paul, cherchez à avoir ce don de guérison pour l’édification de l’église. Tout comme les saints dans le livre des Actes, demandez ce don pour être un témoignage pour le monde de la puissance de l’Évangile.

Laissez-moi vous donner un avertissement cependant : puisque la guérison est un coup porté à Satan et à son emprise sur les hommes, il s’opposera à cela chaque fois qu’il le pourra. Tout comme cela peut arriver quand vous partagez l’Évangile, attendez-vous à être attaqué par des doutes, des accusations, des peurs, et autres découragements quand vous avez envie de mettre en marche votre foi. Souvent, nous avons besoin de passer à travers une saison d’adversité avant que nous puissions voir une avancée.

Comment devrions-nous prier pour la guérison ? La Bible nous donne quelque modèle de prière, mais ce ne sont pas des formules magiques. Demandez tout simplement à Dieu de guérir. C’est la prière de la foi qui guérit les malades (Jacques 5:15). Une des instructions les plus claires est que nous devrions avoir des anciens qui prient pour les malades (Jacques 5:14). Mais la prière pour les malades n’est pas réservée aux anciens (1 Corinthiens 12:8-9), mais si vous êtes anciens, cela fait partie de votre appel.

La prière pour les malades ne devrait pas être quelque chose de spectaculaire. Jésus essayait souvent de minimiser cette excitation autour de la guérison. Il ne voulait pas que les personnes passent à côté de la forêt de l’Évangile pour se fixer uniquement sur l’arbre de la guérison. Satan est quelqu’un qui aime faire le spectacle. À chaque fois que la guérison est mise en scène, faites attention aux contrefaçons.

Quand Dieu répond aux prières pour la guérison, partager ces expériences avec les saints et avec les incroyants selon que Dieu conduit les choses. Car dans la guérison, Dieu cherche le bien commun des saints et cherche à proclamer la bonne nouvelle de son royaume sur ce monde.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.