L’une des choses que vous pouvez faire et qui va le plus à l’encontre de notre culture est de devenir un membre engagé dans une église locale fidèle à l’Évangile.

Dans notre époque contemporaine passagère, les non-chrétiens et les chrétiens ne sont naturellement pas enclins à trouver un endroit où ils pourraient planter leurs racines et prendre un engagement durable pour le bien des autres. Nous voulons garder le maximum d’options ouvertes, et, par-dessus tout, conserver notre propre liberté de choix, plutôt que de nous engager sur le long terme dans un style de vie qui aura ses hauts et ses bas.

Mais si vous alliez à l’encontre de cette nature et que vous deveniez une partie de la solution à ce problème moderne d’être si peu enclin à s’engager ? Et si vous rejoigniez le camp rebelle et que vous donniez votre loyauté et votre engagement à une église locale croyant dans la Bible et chérissant l’Évangile ?

La Bible parle-t-elle de la notion de membre ?

La plupart d’entre nous, à un moment donné ou un autre, nous nous sommes interrogés sur le concept de membre d’une église. « Devenir membre », où voyons-nous cela dans le Nouveau Testament ? Est-il réellement essentiel de rejoindre une église ? Ne puis-je pas recevoir tout ce dont j’ai besoin en tant que chrétien simplement en assistant au culte ?

Il est vrai que le Nouveau Testament ne parle pas de manière explicite de membre tel que nous pouvons le concevoir de nos jours. L’avancée de l’Évangile dans un monde païen et préchrétien s’est faite dans des circonstances bien différentes en comparaison à notre société actuelle très largement post-chrétienne. Les complications de la vie, deux mille ans plus tard, rendent le fait de devenir membre plus difficile que jamais, mais également plus important que jamais. Non seulement, nous sommes de moins en moins enclins à prendre des engagements fermes, mais nos villes sont bien plus grandes et nous offrent un large choix d’églises.

Mais que vous l’appeliez « être membre », ou « être adhérent », ou quoi que ce soit d’autre, le Nouveau Testament présuppose une forme d’engagement et de responsabilité pour chaque vrai disciple de Christ. Chaque chrétien a une place locale bien précise. Et être baptisé c’est devenir membre d’un corps local particulier.

« Dans le Nouveau Testament », observe John Piper, « être exclu de l’église locale revenait à être exclu de Christ ».

Six raisons de poser ses racines

C’est pourquoi, je vous donne ici six raisons, parmi de nombreuses autres, pour vous pousser à aller contre cette tendance à éviter l’engagement et pour vous pousser à poser vos racines en rejoignant une église locale et en vous investissant le plus possible dans la vie de cette église.

1. Votre propre assurance

Être accepté en tant que membre dans une église croyant dans la Bible et dirigée de manière responsable est une manière de confirmer que votre foi est réelle et que ce n’est pas votre propre petite religion que vous vous êtes fabriquée, mais qu’elle fait partie de « la foi qui a été donnée une fois aux saints » (Jude 1:3).

Jésus a donné à l’église « les clés du royaume des cieux », et selon Matthieu 16:19, « tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » Ce n’est pas anecdotique qu’une église bibliquement solide trouve votre profession de foi crédible, votre style de vie en accord avec la Parole et vous accepte parmi ses membres.

Il y a ici davantage de grâce à expérimenter pour notre propre assurance que la plupart d’entre nous le pensent.

2. Le bien des autres

C’est peut-être la raison la plus négligée pour rejoindre une église. Dans notre tendance à ne regarder qu’à nous-mêmes, nous examinons avec soin les raisons qui nous impactent directement, mais nous négligeons que devenir membre a aussi un impact sur les autres.

Appartenir à une église locale pose une fondation à partir de laquelle nous pourrons nous soucier les uns des autres. Il y a deux facettes à cette notion de membre. Nous ne pouvons pas demander des autres d’être fidèle à un engagement que nous n’avons pas pris nous-mêmes.

Le vrai amour se manifeste non seulement par de l’affection et par des actions, mais aussi par un engagement. Nous n’aimons pas pleinement nos frères et soeurs en Christ si nous refusons de nous engager avec eux en nous associant avec eux dans la vie de l’église locale. L’amour ne dit pas, « J’aime ces personnes, je n’ai pas besoin de m’engager avec elles ». Mais plutôt, il dit, « J’aime suffisamment ces personnes pour m’engager avec elles. »

Vivre la vie chrétienne dans une communauté est bien plus qu’une vague appartenance à une même foi, mais un véritable engagement les uns envers les autres à être présents les uns pour les autres quand la vie devient difficile dans la maladie ou la tristesse.

3. Votre propre bien

De l’autre côté, il y a votre propre intérêt à ce que d’autres se soient engagés à prendre véritablement soin de vous en Christ. Toutes les personnes qui prendront le plus grand soin de vous sont celles qui sont prêtes à s’engager pour cela.

Rejoindre une église vous identifie également de manière formelle comme faisant partie du « troupeau » que les pasteurs et les anciens de l’église doivent « paître » (1 Pierre 5:2) et sur lequel ils doivent prendre garde (Actes 20:28). C’est dans votre propre intérêt d’être intentionnellement sous le regard et les soins de leaders spirituels.

4. Le bien de vos leaders

Ainsi connectés les uns aux autres, cela aident les leaders à connaître qui fait partie de leur troupeau, de qui ils ont la charge (1 Pierre 5:3), et quelles sont les personnes en particulier qu’ils sont appelés à servir et à guider.

En d’autres termes, quand vous rejoignez formellement une église, vous aidez les pasteurs et les anciens à faire leur travail. Comment peuvent-ils guider le troupeau s’ils ne savent pas qui en fait partie et qui n’en fait pas partie ?

Il est difficile, voire impossible, de respecter vos leaders (1 Thessaloniciens 5:12-13), de les honorer (1 Timothée 5:17), de leur obéir et de leur être soumis (Hébreux 13:17) sans vous identifier à eux et vous soumettre à cette notion de membre qui leur permet de connaître et de prendre soin de ceux qui sont sous leur charge.

5. Le bien des incroyants

Une autre bonne raison de rejoindre une église est le bien de ceux qui n’y sont pas encore, et même de ceux qui ne connaissent pas encore Jésus, parce que nous reflétons mieux Christ quand nous faisons partie d’une communauté stable et engagée. « C’est à ceci que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jean 13:35).

Un chrétien solitaire ne donne pas le meilleur témoignage pour Christ. Mais quelqu’un qui a des racines, qui a une maison, qui fait partie d’une communauté engagée les uns envers les autres, est mieux préparé pour attirer d’autres personnes dans le royaume.

La communauté est de plus en plus importante dans notre témoignage aujourd’hui. Tandis que les chrétiens qui sont vraiment fidèles à la voix de Christ se trouvent de plus en plus en minorité dans la société, nous avons besoin des autres croyants afin de montrer que nous ne sommes pas seuls dans nos positions qui paraissent étranges. Une communauté de croyants unis et soudés donne un meilleur témoignage pour Christ que des individus chacun dans leur coin.

6. Votre propre persévérance

Pour finir, quand vous vous engagez dans une église, vous donnez également la possibilité à l’église de venir vous chercher si vous vous éloignez de la foi. Cela peut un jour vous être infiniment bénéfique pour votre foi et pour votre éternité avec Christ. Après tout, c’est Jésus qui a dit que celui qui persévéra jusqu’à la fin, c’est celui-là qui sera sauvé (Matthieu 24:13).

Dans cet engagement, vous vous mettez sous ce bon regard tandis que vous êtes en bonne santé spirituelle, au cas où un jour le péché s’accroche à votre coeur et vous rende aveugle à la vérité. La discipline dans l’église est quelque chose de dur, mais c’est aussi quelque chose de vraiment bénéfique. L’objectif est toujours la restauration. Et souvent il a plu à Dieu d’utiliser ce moyen difficile pour déverser son abondante grâce.

Frères, si quelqu’un d’entre vous s’écarte de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, qu’il sache que celui qui a ramené un pécheur du sentier de l’égarement, sauvera une âme de la mort, et couvrira une multitude de péchés. (Jacques 5:19-20)

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.