C’est à la fois un soulagement et une source de douleur de savoir que tous les vrais croyants ont encore du péché qui habite en eux. Le grand apôtre nous dit, « Non que j’aie déjà atteint le but, ou que je sois déjà parvenu à la perfection, mais je cours avec ardeur pour saisir le prix ; c’est pour cela aussi que j’ai été saisi par Jésus-Christ » (Philippiens 3:12). Et ailleurs il dit, « Mais je vois une autre loi dans mes membres, qui combat contre la loi de mon esprit et qui me rend captif sous la loi du péché, qui est dans mes membres » (Romains 7:23). Et Jésus nous apprends à prier cette prière de manière journalière, « Pardonne-nous nos péchés » (Matthieu 6:12).

Cela ne signifie pas que nous devrions être complaisants avec notre péché. Cela signifie que nous devons le combattre quotidiennement. Nous sommes appelés à mettre à mort ce péché qui subsiste encore dans nos vies : « En effet, si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les oeuvres du corps, vous vivrez » (Romains 8:13). « Faites donc mourir ce qui dans vos membres tient à la terre […] » (Colossiens 3:5). Ce n’est pas une option. C’est un combat à mort : soit le péché meurt, soit nous mourrons. Non que nous allons pouvoir devenir parfaits sur cette terre, mais nous continuons à mettre à mort notre péché à chaque fois qu’il nous attaque. Nous ne faisons pas la paix avec le péché. Nous le combattons et nous le mettons à mort.

Mais comment mettre à mort ce péché ? Je vous propose treize manières pratiques de le faire.

  1. Prenez courage dans la vérité que votre vieil homme a déjà été mis à mort (Romains 6:6, Colossiens 3:3, Galates 5:24). Par la foi nous sommes unis à Christ afin que sa mort devienne notre mort (Romains 6:5, 2 Corinthiens 5:14). Cela signifie trois choses : (a) un coup mortel a été porté à votre « vieil homme » ; (b) votre vieil homme n’arrivera pas à vous dominer dorénavant, et (c) bientôt il sera définitivement exterminé.

  2. Reconnaissez que votre vieil homme est mort, c’est-à-dire, croyez la vérité des Écritures qui vous parle de la mort de ce vieil homme en Christ et cherchez à vivre dans cette liberté (Romains 6:11). Quand vous vivez cette réalité, c’est la preuve que vous êtes effectivement en Christ. Une illustration claire de devenir ce que vous êtes déjà se trouve en 1 Corinthiens 5:7, « Nettoyez donc le vieux levain, afin que vous deveniez une nouvelle pâte, comme vous êtes sans levain ». Cela peut paraître étrange, mais le salut est une chose à la fois étrange et merveilleuse : nettoyez le vieux levain du péché parce que vous êtes déjà nettoyés. Si vous essayez de jouer au plus malin avec cette vérité et que vous dites : « Je n’ai pas besoin de combattre le péché parce que j’ai déjà été purifié », vous démontrez tout simplement que vous ne faites pas partie de ceux qui ont été purifiés.

  3. Cultivez une inimitié avec le péché ! Vous ne tuez pas un ami (Romains 8:13). Vous tuez un ennemi. Considérez comment le péché a tué votre meilleur ami (Jésus), comment il a déshonoré votre Père, et comment il cherche à vous détruire pour toujours. Développez une haine plus profonde pour le péché.

  4. Rebellez-vous contre les manigances du péché. Refusez d’être entraînés par ses tromperies et ses manipulations. « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, pour lui obéir en ses convoitises » (Romains 6:12). Les tentations du péché ne sont que des demi-vérités et des demi-mensonges au mieux. Paul les appelle des « convoitises trompeuses » (Éphésiens 4:22).

  5. Déclarez une allégeance radicale à Dieu, et mettez consciemment votre esprit, votre coeur et votre corps à sa disposition pour la justice et la pureté. « Donnez-vous à Dieu, comme de morts étant devenus vivants, et consacrez vos membres à Dieu, pour être des instruments de justice  » (Romains 6:13).

  6. Ne faites rien qui puisse ouvrir une porte au péché. « Ne flattez point la chair dans ses convoitises » (Romains 13:14). Ne tentez pas de prouver votre pureté en allant dans un sex-shop ou de démontrer votre engagement pour la simplicité en passant vos journées dans les centres commerciaux.

  7. Ne soyez pas ignorants de l’esprit qui règne dans ce monde et résistez à la tentation de vous conformer à lui (Romains 12:2). Comme le disait D.L. Moody, « Le bateau est fait pour être sur l’eau du monde, mais si l’eau arrive dans le bateau, celui-ci coule ».

  8. Développez des habitudes mentales afin de continuellement renouveler votre esprit en Dieu (Romains 12:2, 2 Corinthiens 4:16). Fixer votre attention sur « les choses de l’Esprit » (Romains 8:5), « les choses d’en haut (Colossiens 3:2). Que votre esprit considère les choses qui sont véritables, honnêtes, justes, pures, aimables, de bonne réputation, dignes de louanges (Philippiens 4:8).

  9. Reconnaissez vos faiblesses et confessez chaque jour tout péché connu (1 Jean 1:9). Demandez à Dieu de vous pardonner (Matthieu 6:12).

  10. Demandez l’aide de l’Esprit et sa puissance dans toutes ces choses. « Par l’Esprit, […] faites mourir les oeuvres du corps » (Romains 8:13). Tout ce qu’il y a de bon en nous est un « fruit de l’Esprit » (Galates 5:22). C’est lui qui nous rend capable de marcher comme nous le devrions (Ézéchiel 36:27, Ésaïe 26:12).

  11. Rejoignez un groupe où vous pourrez souvent être exhorté à prendre garde aux convoitises du péché (Hébreux 3:13). La persévérance dans la foi est un projet communautaire. Nous n’avons aucune assurance que nous arriverons au ciel si nous négligeons les moyens que Dieu nous a donnés pour y parvenir qui sont les encouragements et les avertissements mutuels.

  12. Combattez les impulsions du péché avec toute votre force, comme un boxeur combat son opposant, et comme un coureur de marathon combat la fatigue (1 Corinthiens 9:27, 2 Timothée 4:8).

  13. Faites attention aux oeuvres de la loi (Galates 3:2,5), mais que toute votre bataille soit une oeuvre de la foi (2 Thessaloniciens 1:11). C’est-à-dire, que votre combat contre le péché prenne sa force dans la confiance des plaisirs que Dieu vous promet en Christ.

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.