(note du traducteur : ces paroles spécialement dirigées pour les chrétiens américains sont également d’actualité pour les chrétiens de France et d’Europe)

Qu’est-ce que cela signifie d’être persécuté pour notre foi ?

Assez fréquemment j’entends des personnes dire que les chrétiens ne sont pas persécutés aux États-Unis. Ce qu’ils veulent dire par là c’est que nous ne souffrons pas physiquement à cause de notre foi, contrairement à de nombreux autres chrétiens dans d’autres parties du monde. Je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il y a une différence bien significative entre ce qui se passe avec les chrétiens ici et avec les chrétiens là-bas qui sacrifient leurs vies ou sont torturés pour leur foi.

Cependant, ce n’est tout de même pas correct de dire que les chrétiens des États-Unis ne sont pas persécutés. Nous devrions être plus précis : Nous ne sommes pas soumis à une persécution physique.

Regardons ce que 1 Pierre nous dit au sujet de la souffrance des croyants :

En cela [le salut en Christ] vous vous réjouissez, quoique vous soyez maintenant attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, puisqu’il le faut, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable, qui pourtant est éprouvé par le feu, vous tourne à louange, à honneur et à gloire, lors de l’avènement de Jésus-Christ. (1 Pierre 1:6-7).

Un peu plus loin, il écrit,

Christ ayant donc souffert pour nous dans la chair, vous aussi, armez-vous de cette même pensée, que celui qui a souffert en la chair, a cessé de pécher ; afin de ne plus vivre selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair. Car il nous suffit d’avoir accompli dans le temps de notre vie passée la volonté des Gentils, en marchant dans les impudicités et les convoitises, l’ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles. C’est pourquoi, ils trouvent étrange que vous ne couriez pas avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous calomnient. (1 Pierre 4:1-4)

Et il continue à parler de la souffrance en 1 Pierre 3:13-17 et en 1 Pierre 4:12-16. Nous voyons que dans ces passages que la souffrance est parfois intense.

Diffamé et calomnié

Pierre n’utilise pas le mot persécution pour décrire ce que les lecteurs expérimentent, mais ils sont clairement en train de souffrir pour leur foi, ce qui est une autre manière de dire qu’ils sont persécutés. Ils sont diffamés à cause de leur foi. Ils sont aussi calomniés parce qu’ils n’ont pas le même style de vie que les incroyants. Pierre nous dit qu’ils ne devraient pas être surpris de la fournaise à laquelle ils font face.

Mais le point crucial que nous pouvons voir dans ces passages est que Pierre ne parle absolument pas de souffrance physique quand il décrit les difficultés que ses lecteurs traversent. Ils étaient critiqués par les gens du monde. Ils ont peut être enduré une persécution des autorités (1 Pierre 2:13-17), et ils étaient certainement mis à l’écart de la société. Mais il ne parle pas de croyants qui auraient été mis à mort, ou flagellés, ou lapidés. En fait, Pierre ne parle d’aucun mauvais traitement physique.

Nous voyons des mots similaires dans la bouche de Jésus quand il dit à ses disciples, « Vous serez heureux, lorsque les hommes vous haïront, vous chasseront, vous diront des outrages et rejetteront votre nom comme mauvais, à cause du Fils de l’homme » (Luc 6:22).

Remarquez comment les chrétiens étaient diffamés, critiqués et rejetés pour ne pas avoir suivi la tendance de l’époque. De la même manière aujourd’hui, beaucoup sont surpris de voir que les chrétiens ont une vue si restrictive sur la sexualité. Beaucoup de nos contemporains pensent que nous sommes nuisibles à la société. Et beaucoup de personnes dans le monde romain pensaient la même chose des chrétiens. Ils s’opposent à nous parce que nous n’approuvons pas le péché qu’il célèbre de multiples manières (comme en Romains 1:32).

Alors, à quoi ressemble la persécution ? Les mauvais traitements dont Pierre parle consistent dans des injures et l’on peut supposer aussi dans des discriminations dans la vie de tous les jours. Même s’ils n’étaient physiquement maltraités, ils souffraient vraiment.

Un mot pour aujourd’hui

Pierre, par ces paroles, parle directement aux chrétiens américains d’aujourd’hui.

À cause de nos convictions bibliques, nous ne pouvons pas approuver la décision de la Cour Suprême de légaliser le mariage homosexuel dans les cinquante états. En tant que chrétiens, nous nous lamentons de cette approbation juridique du péché qui déshonore Dieu. Nous pleurons sur ce péché qui est accepté dans notre société. Cette attitude va nous conduire vers des tensions au sein de nos familles et de nos amis qui ne vont simplement pas nous comprendre. Cette attitude va nous conduire vers des tensions sur notre lieu de travail avec nos employeurs et nos collègues qui vont penser que nous sommes en total décalage avec la société et avec la réalité. Ceux qui enseignent dans les écoles publiques vont devoir faire face à d’immenses pressions dans les années à venir afin qu’ils se conforment à l’esprit du temps. Inévitablement, des mots blessants vont être prononcés devant nous ou derrière notre dos. Cela va peut-être nous mener à une discrimination dans notre travail et dans une perte de la liberté religieuse dans notre société.

Bien sûr, toutes ces attaques verbales et ces discriminations peuvent par la suite nous mener vers la prochaine étape : la maltraitance physique et une souffrance accrue. Pierre prépare ses lecteurs à cette possibilité dans le futur. Cependant, l’injure verbale est déjà une forme de persécution. Mais dans le même temps, Pierre leur rappelle que Dieu règne et dirige toutes choses et qu’ils doivent mener une vie exemplaire en tant que croyants afin de montrer le caractère de Christ dans ce monde incroyant.

Quand nous sommes persécutés, nous sommes tentés de menacer et de chercher à nous venger, mais nous sommes appelés à supporter la souffrance comme Christ l’a fait et à nous en remettre au juste jugement de Dieu (1 Pierre 2:23). Nous sommes appelés à aimer ceux qui nous haïssent et à leur montrer de la bonté et de la grâce. Cette même bonté et cette même grâce que notre Sauveur a déversées sur nous.

Ainsi, en tant que chrétiens des États-Unis, nous expérimentons également la souffrance puisque nous sommes calomniés pour notre foi. Cette persécution est peut-être relativement légère. Car nous reconnaissons bien volontiers que nos frères et soeurs dans d’autres parties du monde font face à des choses bien plus difficiles que nous. Mais tous les croyants en Christ sont persécutés d’une manière ou d’une autre (2 Timothée 3:12). Les injures et d’autres formes de discriminations sont bel et bien de la souffrance selon 1 Pierre.

Personne ne sait quel sera le futur des chrétiens aux États-Unis. Mais Pierre nous exhorte dans sa première lettre à être prêts à affronter d’intenses épreuves, et de malgré tout suivre le modèle de notre Seigneur et Sauveur, et de vivre dans une foi qui sait avec certitude que la gloire éternelle vient après ces moments d’afflictions.

Or, que le Dieu de toute grâce, qui nous a appelés à sa gloire éternelle en Jésus-Christ, après que vous aurez un peu souffert, vous rende parfaits, fermes, forts et inébranlables. (1 Pierre 5:10)

Article traduit par Daniel Zuwala. © 2018 Desiring God Foundation. Site web : DesiringGod

Vous êtes autorisés et même encouragés à reproduire et à distribuer cet article dans son ensemble et ce de manière gratuite uniquement. En cas de partage sur internet, merci de ne poster qu'une partie du contenu (et non sa totalité) et de placer un lien vers cette page.